DISPARITIONS - MARY HIGGINS CLARK / CLAIRE BRETECHER :

<>

Copier le code suivant sur le site où vous voulez afficher le kiosque

<iframe height='140' style='border: 0px; overflow:hidden' width='100%' scrolling='no' title='DISPARITIONS - MARY HIGGINS CLARK CLAIRE BRETECHER :' src='https://www.mediatheques.questembert-communaute.fr/java/kiosque/titre/DISPARITIONS+-+MARY+HIGGINS+CLARK+++CLAIRE+BRETECHER+%3A/style_liste/cube/nb_notices/100/only_img/0/aleatoire/0/tri/1/nb_analyse/200/op_hauteur_img/120/op_transition//op_largeur_img/90/op_hauteur_boite/0/op_captions/true/op_autoplay/ne+pas+animer/op_visible/0/op_speed/0/op_auto/0/op_scroll/1/rss_avis/0/id_catalogue/144/id_panier//profil_redirect//boite/boite_banniere_gauche/id_module/10/profile_id/1/styles_reload/0/type_module/KIOSQUE/division/1/id_profil/1/vue/cube?titre=DISPARITIONS%2B-%2BMARY%2BHIGGINS%2BCLARK%2B%2B%2BCLAIRE%2BBRETECHER%2B%253A&amp;style_liste=cube&amp;nb_notices=100&amp;only_img=0&amp;aleatoire=0&amp;tri=1&amp;nb_analyse=200&amp;op_hauteur_img=120&amp;op_transition=&amp;op_largeur_img=90&amp;op_hauteur_boite=0&amp;op_captions=true&amp;op_autoplay=ne%2Bpas%2Banimer&amp;op_visible=0&amp;op_speed=0&amp;op_auto=0&amp;op_scroll=1&amp;rss_avis=0&amp;id_catalogue=144&amp;id_panier=&amp;profil_redirect=&amp;boite=boite_banniere_gauche&amp;id_module=10&amp;profile_id=1&amp;styles_reload=0&amp;type_module=KIOSQUE&amp;division=1&amp;id_profil=1&amp;vue=cube' >&nbsp;</iframe>
<>

Copier le code suivant sur le site où vous voulez afficher le kiosque

<iframe height='140' style='border: 0px; overflow:hidden' width='100%' scrolling='no' title='' src='https://www.mediatheques.questembert-communaute.fr/java/kiosque/titre//style_liste/cube/nb_notices/100/only_img/0/aleatoire/0/tri/1/nb_analyse/100/op_hauteur_img/120/op_transition//op_largeur_img/90/op_hauteur_boite/0/op_captions/true/op_autoplay/ne+pas+animer/op_visible/0/op_speed/0/op_auto/0/op_scroll/1/rss_avis/0/id_catalogue/143/id_panier//profil_redirect//boite/boite_banniere_gauche/id_module/11/profile_id/1/styles_reload/0/type_module/KIOSQUE/division/1/id_profil/1/vue/cube?titre=&amp;style_liste=cube&amp;nb_notices=100&amp;only_img=0&amp;aleatoire=0&amp;tri=1&amp;nb_analyse=100&amp;op_hauteur_img=120&amp;op_transition=&amp;op_largeur_img=90&amp;op_hauteur_boite=0&amp;op_captions=true&amp;op_autoplay=ne%2Bpas%2Banimer&amp;op_visible=0&amp;op_speed=0&amp;op_auto=0&amp;op_scroll=1&amp;rss_avis=0&amp;id_catalogue=143&amp;id_panier=&amp;profil_redirect=&amp;boite=boite_banniere_gauche&amp;id_module=11&amp;profile_id=1&amp;styles_reload=0&amp;type_module=KIOSQUE&amp;division=1&amp;id_profil=1&amp;vue=cube' >&nbsp;</iframe>

NOS / VOS DERNIERS AVIS :

Os de lune (Jonathan Carroll)

note: 3rêves ou réalité François - Questembert - 31 mars 2020

Un bon roman fantastique ou le [...]

Les mystères de Larispem n° 01
Le sang jamais n'oublie (Lucie Pierrat-Pajot)

note: 4Un 1er roman à découvrir... Laetitia - Questembert - 29 mars 2020

Un roman steampunk dans un Paris [...]

A l'encre russe (Tatiana de Rosnay)

note: 3Enfin fini Isabelle - 28 mars 2020

Moyen, j'ai eu du mal a [...]

Les petites victoires (Yvon Roy)

note: 4Les petites victoires Guillaume - 27 mars 2020

Une très belle BD pleine d'humanité, [...]

AccueilRoschdy Zem

Roschdy Zem

 
Roschdy Zem. Source: Wikipedia

Roschdy Zem (en arabe : رشدي زيم), né le à Gennevilliers, est un acteur et réalisateur franco-marocain.

En 2020, Roschdy Zem reçoit le César du meilleur acteur, pour le film Roubaix, une lumière.

Biographie

Roschdy Zem est né au sein d'une famille d'origine marocaine. Vivant dans un bidonville, sa famille le place dans une famille d’accueil belge jusqu’à ses 5 ans, lorsque sa famille emménage dans une HLM à Drancy. Adolescent calme, pour une raison inconnue, il ne trouve pas de lycée dans lequel continuer sa classe de première malgré des résultats corrects. Il s’engage alors, bien qu’adolescent, dans l’armée, puis devient vendeur aux puces. Il découvre le théâtre à 20 ans en s’inscrivant au Théâtre Mogador.

Il se produit sur les planches avant de décrocher en 1987 un premier rôle au cinéma dans Les Keufs de Josiane Balasko.

Quatre ans plus tard, André Téchiné le fait jouer dans J'embrasse pas et le réengage pour Ma saison préférée (1993). Sa carrière est définitivement lancée après deux interprétations remarquées : un toxicomane dans N'oublie pas que tu vas mourir de Xavier Beauvois et un veilleur de nuit dans le premier film de Laetitia Masson En avoir ou pas. Dès lors, l'acteur se construit une filmographie variée, n'hésitant pas à passer du film d'auteur aux comédies populaires.

Il joue sous la direction de Patrice Chéreau dans Ceux qui m'aiment prendront le train (1998) et dans l'Autre côté de la mer (1997), le premier film de Dominique Cabrera. En 1998, il reprend du service pour Téchiné dans Alice et Martin, retrouve Pierre Jolivet pour Ma petite entreprise (1999) pour lequel il obtient une nomination aux Césars. Il joue un travesti prostitué dans Change-moi ma vie de Liria Bégéja (2001) et le désopilant Frère Jean dans Chouchou (2003). À l'occasion du film Va, vis et deviens (2005), il apprend l'hébreu pour coller au mieux à son personnage.

En 2005, peu avant la condamnation du réalisateur Jean-Claude Brisseau pour harcèlement sexuel, il fait partie des signataires d’une pétition de soutien à ce dernier lancée par Les Inrockuptibles. Il soutient ensuite l'une des victimes, Noémie Kocher.

En 2006, il reçoit le prix d'interprétation masculine au Festival de Cannes pour Indigènes : collectivement, avec les autres interprètes principaux du film. La même année, il sort Mauvaise Foi, son premier long métrage en tant que réalisateur. Suivront Go Fast et La Fille de Monaco pour lequel il obtient une nouvelle nomination aux Césars.

En 2011, il sort son deuxième film en tant que réalisateur, Omar m’a tuer, tiré de l'affaire Omar Raddad. Son troisième, Bodybuilder, situé dans l'univers du culturisme, sort en 2014.

En 2015, il préside le jury du 37e Festival du cinéma méditerranéen de Montpellier. Son jury est composé de Marianne Denicourt, Leïla Slimani, Alice de Lencquesaing et Jacques Fieschi.

Le , il réalise son quatrième long métrage, Chocolat, adapté de l'histoire du clown Chocolat. Le film a atteint 2 millions d'entrées et été vendu dans près de 40 pays.

En , il a entamé le tournage de son cinquième long métrage en tant que réalisateur, Persona non grata, avec Nicolas Duvauchelle et Raphaël Personnaz. Roschdy Zem totalise à ce jour près de 90 films et séries tournés.

Le 28 Février 2020 il remporte le César du meilleur acteur pour son rôle du Commissaire Daoud dans le film Roubaix, une lumière.

Filmographie

Acteur

Cinéma

Télévision

Autres

  • 2017 : clip de La Boxeuse amoureuse d'Arthur H, réalisé par Léonore Mercier
  • 2018 : narrateur dans la série documentaire Histoires d'une nation

Réalisateur et scénariste

Théâtre

  • 1992 : Hall de nuit de Chantal Akerman, mise en scène Camilla Saraceni, Théâtre de la Bastille (Paris)
  • 2002 : Le Conte d'hiver de William Shakespeare, mise en scène Pierre Pradinas, Théâtre Firmin-Gémier - La Piscine a Chatenay-Malabry et Théâtre de l'Union puis en 2003 au Théâtre de la Tempête
  • 2020 : Trahisons de Harold Pinter, mise en scène Michel Fau, théâtre de la Madeleine

Distinctions

Récompenses

  • Festival de Cannes 2006 : prix d'interprétation masculine avec Jamel Debbouze, Samy Naceri, Sami Bouajila et Bernard Blancan dans Indigènes
  • Festival du premier film francophone de La Ciotat 2006 : Prix d'interprétation dans La Californie
  • Festival international des jeunes réalisateurs de Saint-Jean-de-Luz 2006 : prix du meilleur réalisateur pour Mauvaise Foi
  • Prix Raimu de la comédie 2007 : meilleure mise en scène pour Mauvaise Foi
  • Étoiles d'or 2007 : Étoile d'or du premier film pour Mauvaise Foi
  • Festival international des jeunes réalisateurs de Saint-Jean-de-Luz 2010 : prix du meilleur acteur pour À bout portant
  • Globes de Cristal 2017 : prix du meilleur film pour Chocolat
  • Série Mania 2018 : Prix d’interprétation masculine pour la série Aux animaux la guerre de Alain Tasma
  • Prix Lumières de la presse internationale 2020 : Meilleur acteur pour Roubaix, une lumière
  • Cérémonie des Lauriers de l'Audiovisuel : Laurier d'interprétation masculine pour Les Sauvages.
  • César 2020 : Meilleur acteur pour Roubaix, une lumière

Nominations

  • Césars du cinéma :
    • César 2000 : Meilleur acteur dans un second rôle pour Ma petite entreprise
    • César 2006 : Meilleur acteur dans un second rôle pour Le petit lieutenant
    • César 2007 : Meilleur premier film pour Mauvaise Foi
    • César 2009 : Meilleur acteur dans un second rôle pour La Fille de Monaco
    • César 2012 : Meilleure adaptation pour Omar m'a tuer
  • 2 nominations aux Globes de Cristal

Décorations

  • Chevalier de l'ordre national du Mérite
  • Commandeur de l'ordre du Ouissam Al Moukafâa Al Wataniya — ordre du Mérite national — par le roi du Maroc Mohammed VI, août 2016

Bibliographie

  • Olivier Pélisson, « Le jeu et la pudeur », portrait, Bande à Part, 11 septembre 2018

Notes et références

Liens externes

  • Ressources relatives à l'audiovisuel :
    • Allociné
    • (en) AllMovie
    • (en) Internet Movie Database
  • Les Archives du spectacle
  • Portail du cinéma français
  • Portail de la réalisation audiovisuelle
  • Portail du théâtre
  • Portail de la télévision française

Ce contenu est mis à disposition selon les termes de Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0

Source : Article Roschdy Zem de Wikipédia

Contributeurs : voir la liste

Auteurs associés