DISPARITIONS - MARY HIGGINS CLARK / CLAIRE BRETECHER :

<>

Copier le code suivant sur le site où vous voulez afficher le kiosque

<iframe height='140' style='border: 0px; overflow:hidden' width='100%' scrolling='no' title='DISPARITIONS - MARY HIGGINS CLARK CLAIRE BRETECHER :' src='https://www.mediatheques.questembert-communaute.fr/java/kiosque/titre/DISPARITIONS+-+MARY+HIGGINS+CLARK+++CLAIRE+BRETECHER+%3A/style_liste/cube/nb_notices/100/only_img/0/aleatoire/0/tri/1/nb_analyse/200/op_hauteur_img/120/op_transition//op_largeur_img/90/op_hauteur_boite/0/op_captions/true/op_autoplay/ne+pas+animer/op_visible/0/op_speed/0/op_auto/0/op_scroll/1/rss_avis/0/id_catalogue/144/id_panier//profil_redirect//boite/boite_banniere_gauche/id_module/10/profile_id/1/styles_reload/0/type_module/KIOSQUE/division/1/id_profil/1/vue/cube?titre=DISPARITIONS%2B-%2BMARY%2BHIGGINS%2BCLARK%2B%2B%2BCLAIRE%2BBRETECHER%2B%253A&amp;style_liste=cube&amp;nb_notices=100&amp;only_img=0&amp;aleatoire=0&amp;tri=1&amp;nb_analyse=200&amp;op_hauteur_img=120&amp;op_transition=&amp;op_largeur_img=90&amp;op_hauteur_boite=0&amp;op_captions=true&amp;op_autoplay=ne%2Bpas%2Banimer&amp;op_visible=0&amp;op_speed=0&amp;op_auto=0&amp;op_scroll=1&amp;rss_avis=0&amp;id_catalogue=144&amp;id_panier=&amp;profil_redirect=&amp;boite=boite_banniere_gauche&amp;id_module=10&amp;profile_id=1&amp;styles_reload=0&amp;type_module=KIOSQUE&amp;division=1&amp;id_profil=1&amp;vue=cube' >&nbsp;</iframe>
<>

Copier le code suivant sur le site où vous voulez afficher le kiosque

<iframe height='140' style='border: 0px; overflow:hidden' width='100%' scrolling='no' title='' src='https://www.mediatheques.questembert-communaute.fr/java/kiosque/titre//style_liste/cube/nb_notices/100/only_img/0/aleatoire/0/tri/1/nb_analyse/100/op_hauteur_img/120/op_transition//op_largeur_img/90/op_hauteur_boite/0/op_captions/true/op_autoplay/ne+pas+animer/op_visible/0/op_speed/0/op_auto/0/op_scroll/1/rss_avis/0/id_catalogue/143/id_panier//profil_redirect//boite/boite_banniere_gauche/id_module/11/profile_id/1/styles_reload/0/type_module/KIOSQUE/division/1/id_profil/1/vue/cube?titre=&amp;style_liste=cube&amp;nb_notices=100&amp;only_img=0&amp;aleatoire=0&amp;tri=1&amp;nb_analyse=100&amp;op_hauteur_img=120&amp;op_transition=&amp;op_largeur_img=90&amp;op_hauteur_boite=0&amp;op_captions=true&amp;op_autoplay=ne%2Bpas%2Banimer&amp;op_visible=0&amp;op_speed=0&amp;op_auto=0&amp;op_scroll=1&amp;rss_avis=0&amp;id_catalogue=143&amp;id_panier=&amp;profil_redirect=&amp;boite=boite_banniere_gauche&amp;id_module=11&amp;profile_id=1&amp;styles_reload=0&amp;type_module=KIOSQUE&amp;division=1&amp;id_profil=1&amp;vue=cube' >&nbsp;</iframe>

NOS / VOS DERNIERS AVIS :

Autour de Jupiter (Gary D. Schmidt)

note: 4Une histoire touchante... Laetitia - Questembert - 8 avril 2020

Une histoire d'amour, une rencontre, une [...]

Momo n° 02 (Jonathan Garnier)

note: 5Le tome 2 des aventures de Momo ! Katell - 8 avril 2020

J’ai 9 ans et j'ai adoré [...]

Momo n° 01 (Jonathan Garnier)

Marche blanche (Claire Castillon)

note: 1. Patricia - Questembert - 8 avril 2020

Hortense a disparu il y a [...]

AccueilTonino Benacquista

Tonino Benacquista

 
Tonino Benacquista. Source: Wikipedia

Tonino Benacquista est un écrivain et scénariste français né à Choisy-le-Roi (Val-de-Marne) le .

Biographie

Tonino Benacquista est issu d’une famille d’émigrés italiens de Broccostella, dans la province de Frosinone (Latium), installée à Vitry-sur-Seine.

Après avoir interrompu ses études de littérature et de cinéma, il enchaîne plusieurs petits métiers, qui se révèlent sources d'inspiration pour ses premiers romans, résolument noirs : accompagnateur de nuit aux Wagon-Lits (La Maldonne des sleepings, 1989), accrocheur de toiles dans une galerie d'art contemporain (Trois carrés rouges sur fond noir, 1990), ou parasite mondain (Les Morsures de l'aube, 1992).

Mais c'est grâce à La commedia des ratés, publié en 1991, et qui rafle trois prix littéraires la même année, que Benacquista se fait plus largement connaître du grand public. Des options sont alors prises sur les droits de ses romans. La première adaptation d'un de ses livres voit le jour en 1994 avec La Maldonne des sleepings adapté pour la TV et rebaptisé Couchettes express avec Jacques Gamblin dans le rôle principal.

Il délaisse le genre Noir en 1997 en publiant Saga, un roman mettant en scène quatre scénaristes chargés d'écrire une sitcom bon marché destinée à remplir les quotas de création française d'une chaîne de télévision. Grâce à ce livre, Benacquista entre dans le club fermé des auteurs à succès. Il se diversifie et multiplie les projets : une BD avec Jacques Ferrandez (L'outremangeur, adaptée au cinéma en 2002), des scénarios pour la télévision (un épisode de Puissance 4 sur France 3), une pièce de théâtre (Un Contrat).

Parallèlement, Benacquista fait son entrée dans le monde du cinéma. Nicole Garcia l'appelle pendant la production de Place Vendôme en 1998 pour lequel il sera consultant, puis c'est au tour de Claude Berri de faire appel à ses services pour coécrire La Débandade en 1999. Pour Le Cœur à l’ouvrage de Laurent Dussaux sorti en 2000, Benacquista s’attaque seul au scénario qui raconte l’histoire d’acteurs, de producteurs et de techniciens de films X qui décident de s’associer pour faire un film grand public. Il cosigne la même année le scénario du téléfilm Les faux-fuyants adapté du roman de Françoise Sagan.

En 2001, son roman Les Morsures de l'aube est adapté au cinéma par Antoine de Caunes. La même année, il coécrit avec Jacques Audiard le scénario de Sur mes lèvres, César du meilleur scénario quelques mois plus tard.

En 2001, Benacquista publie également Quelqu'un d'autre, l'histoire de deux quadragénaires en quête d'identité et qui, à la suite d'un pari, se donnent trois ans pour changer de vie et devenir ceux qu'ils ont toujours rêvé d'être. Nouveau succès critique et public. En 2004, sort à l'écran La boîte noire de Richard Berry, adaptée d'une de ses nouvelles.

Malavita, sorti en 2004, est l'occasion d'un retour au genre Noir, non sans humour. Le roman raconte les aventures d'une famille de mafieux new-yorkaise contrainte de s'installer en Normandie à la suite du repentir du père dont la tête est mise à prix. La « Malavita » est un des noms donné à la Mafia en Italie. Le roman est adapté au cinéma par Luc Besson avec un casting prestigieux, dont Robert De Niro, Tommy Lee Jones et Michelle Pfeiffer.

En 2004, il cosigne le scénario de De battre mon cœur s'est arrêté de Jacques Audiard. Inspiré de Mélodie pour un tueur (Fingers) de James Toback (ce n'est pas à proprement parler un « remake »), le film remporte de nombreux César en 2006, dont celui du meilleur film et celui de la meilleure adaptation.

En 2008 est publié Malavita encore, suite de Malavita.

En 2010, il scénarise, avec Daniel Pennac, le 74e album de Lucky Luke, Lucky Luke contre Pinkerton.

L'année suivante, toujours chez Gallimard, sort Homo erectus, « qui décrit le désarroi de l'homme contemporain (et, par là même, de la femme). Tous les jeudis soir, à Paris, une centaine d'hommes se réunissent, sur le modèle des Alcooliques Anonymes, chacun racontant l'histoire sentimentale ou sexuelle qui l'a marqué à vie. (...) Benacquista possède une verve hors du commun, une grande capacité à se tenir loin des clichés, une formidable connaissance de l'âme humaine qui lui permet de répertorier les schémas amoureux comme s'il avait vécu mille vies. ».

En 2016, il publie Romanesque. « Une femme et un homme s’aiment. S’aiment au point de casser les codes du temps, de résister à l’autorité quelle qu’elle soit, de défier Dieu, le diable et son train. ». « Avec Romanesque, Tonino Benacquista a surtout tenu à raconter la façon dont les légendes se fabriquent, la façon dont certaines histoires peuvent marquer les consciences et réussir à traverser les siècles. ».

Au fil des années, Benacquista réaffirme son attachement à la nouvelle : La Machine à broyer les petites filles (1999), Tout à l'égo (2001), et Nos gloires secrètes (2013), pour lequel il remporte le Prix de la nouvelle de l'Académie Française et le Grand Prix de la Société des Gens de Lettres.

Œuvre

Romans noirs

  • Épinglé comme une pin-up dans un placard de G.I., Fleuve Noir, coll. « Spécial Police » no 1960, 1985
  • La Maldonne des sleepings, Gallimard, coll. « Série noire » no 2167, 1989
  • Trois carrés rouges sur fond noir, Gallimard, coll. « Série noire » no 2218,1990
  • La commedia des ratés, Gallimard, coll. « Série noire » no 2263, 1991 (ISBN 2070406466)
  • Les Morsures de l'aube, Rivages, coll. « Rivages/Noir », no 143, 1992

Romans

  • Saga, Gallimard, 1997 (ISBN 2070408450)
  • Quelqu'un d'autre, 2001 (ISBN 2070301028)
  • Malavita, Gallimard, 2004 (ISBN 2070319393)
  • Malavita encore, Gallimard, 2008 (ISBN 9782070776139)
  • Homo erectus, Gallimard, 2011 (ISBN 9782070132928)
  • Romanesque, Gallimard, 2016 (ISBN 9782070197866)

Romans pour enfants

  • Impossible n'est pas français, collection Souris Noire (Syros)
  • Victor Pigeon, collection Souris Noire (Syros)

Anthologie romanesque

  • Quatre romans noirs (Gallimard, 2004) réunit les romans La Maldonne des sleepings, Les Morsures de l'aube, Trois Carrés rouges sur fond noir et La commedia des ratés

Recueils de nouvelles

  • La Machine à broyer les petites filles, recueil de nouvelles, Rivages, 1993
  • Tout à l'égo, recueil de nouvelles, Gallimard, 2001, rebaptisé La Boîte noire et autres nouvelles lors de sa parution en Folio (ISBN 2070417085)
  • Nos gloires secrètes, Gallimard, 2013 (ISBN 9782070122769) - Prix de la nouvelle de l'Académie Française et Grand Prix de la Société des Gens de Lettres.

Nouvelle

  • Le serrurier volant, nouvelle illustrée, Estuaire, 2006, avec Jacques Tardi (ISBN 2874430188) et paru en Folio chez Gallimard (ISBN 9782070347780)
  • L’Ermite et le Gangster, numéro 2 de la revue Tintin c’est l’aventure, Éditions Prisma, 2019

Bandes dessinées

  • L'outremangeur, dessin de Jacques Ferrandez, Casterman, 1998 (ISBN 9782203365063)
  • La boîte noire, dessin de Jacques Ferrandez, Gallimard/Futuropolis, 2000
  • Cœur tam-tam, dessin de Olivier Berlion, Dargaud, 2003 (ISBN 2-205-05401-5)
  • Dieu n'a pas réponse à tout (mais IL est bien entouré), dessin de Nicolas Barral, Dargaud, 2007 (ISBN 2205058819)
  • Dieu n'a pas réponse à tout (mais IL sait à qui s'adresser), dessin de Nicolas Barral, Dargaud, 2008 (ISBN 2205059696)
  • L'Amour cash, dessin de Philippe Bertrand, Dargaud, 2008 (ISBN 978-2-205-05961-8)
  • Les Amours insolentes, dessin de Loustal, Casterman, 2010
  • Des salopes et des anges, dessin de Florence Cestac, Dargaud, 2011 (ISBN 978-2-205-06879-5)
  • Les Cobayes, dessin de Nicolas Barral, Dargaud, 2014
  • Le Guide Mondial des records, dessin de Nicolas Barral, Dargaud, 2017
  • Lucky Luke, Lucky Comics Editions :
  • Lucky Luke contre Pinkerton, coécrit avec Daniel Pennac, dessin de Achdé, Dargaud, 2010
  • Cavalier seul, coécrit avec Daniel Pennac, dessin de Achdé, Dargaud, 2013

Théâtre

  • Un Contrat : western psychanalytique en deux actes et un épilogue, Gallimard, 1999 (ISBN 207076463X), créé au Studio des Champs-Elysées en 2001 avec Rufus et Jean-Pierre Kalfon

Filmographie

En tant que scénariste
  • 1998 : Place Vendôme de Nicole Garcia, coécrit avec Nicole Garcia et Jacques Fieschi
  • 1999 : La Débandade de Claude Berri, coécrit avec Claude Berri et Arlette Langmann
  • 2000 : Les faux-fuyants (TV) de Pierre Boutron, coécrit avec le réalisateur et adapté du roman de Françoise Sagan
  • 2001 : Sur mes lèvres, coécrit avec Jacques Audiard
  • 2005 : De battre mon cœur s'est arrêté, coécrit avec Jacques Audiard
  • 2006 : Un Crime de Manuel Pradal, coécrit avec Manuel Pradal
  • 2012 : L'Innocent (TV) de Pierre Boutron, coécrit avec Pierre Boutron et Patrick Timsit
En tant qu'auteur adapté
  • 1987 : La Souris noire (TV), d'après la nouvelle Impossible n'est pas français
  • 1994 : Couchettes express (TV) de Luc Béraud, d'après le roman La Maldonne des sleepings
  • 2001 : Les Morsures de l'aube d'Antoine de Caunes, d'après le roman éponyme
  • 2001 : Le Plafond de Mathieu Demy (court-métrage), d'après la nouvelle Requiem contre un plafond
  • 2003 : L'outremangeur de Thierry Binisti, d'après la bande dessinée éponyme
  • 2005 : La boîte noire de Richard Berry, d'après la nouvelle éponyme
  • 2009 : Holy Money de Maxime Alexandre, d'après le roman La commedia des ratés, avec Aaron Stanford et Ben Gazzara
  • 2013 : Malavita de Luc Besson, d'après le roman éponyme, avec Robert De Niro, Tommy Lee Jones et Michelle Pfeiffer
Apparitions en tant qu'acteur
  • Manège de Jacques Nolot, court-métrage (1986)
  • Messieurs les enfants de Pierre Boutron (1997) : le surveillant général
  • Le Cœur à l'ouvrage de Laurent Dussaux (2000) : le tatoueur

Récompenses

Littérature
  • 1999 : Trophée 813 du Meilleur roman pour Trois carrés rouges sur fond noir
  • 1991 : prix Mystère de la critique ; Grand prix de littérature policière ; Trophée 813 du Meilleur roman pour La commedia des ratés
  • 1998 : Grand prix des lectrices de Elle pour Saga
  • 2002 : Grand Prix RTL-Lire ; Prix Marguerite Puhl-Demange ; Prix du 7e Art pour Quelqu'un d'autre :
  • 2014 : Prix de la nouvelle de l'Académie Française pour Nos gloires secrètes
Bande dessinée
  • 1998 : Prix René-Goscinny pour L'outremangeur
  • 2007 : Prix Albert-Uderzo Sanglier du Meilleur Album pour Dieu n’a pas réponse à tout
Cinéma
  • 2002 : César du meilleur scénario pour Sur mes lèvres
  • 2006 : César de la meilleure adaptation pour De battre mon cœur s'est arrêté

Notes et références

Annexes

Bibliographie

  • Claude Mesplède (dir.), Dictionnaire des littératures policières, vol. 1 : A - I, Nantes, Joseph K, coll. « Temps noir », , 1054 p. (ISBN 978-2-910-68644-4, OCLC 315873251).
  • Michel Abescat, « Tonino Benacquista sur le fil », Le Monde,‎
  • Bruno Corty et Olivier Delcroix, « Un regard nouveau sur la boulimie », Le Figaro,‎
  • Florence Noiville, « La véritable aventure de Tonino Benacquista », Le Monde,‎
  • Jacques Moran, « La métamorphose des quadras - Suspense. Avec Quelqu'un d'autre, Tonino Benacquista campe deux personnages qui changent de personnalité. », L'Humanité,‎
  • Minh Tran Huy, « Tonino Benacquista, le mot et l'image », Le Magazine Littéraire,‎
  • Emilie Grangeray, « Tonino Benacquista, « fictionneur » », Le Monde des livres,‎
  • José-Louis BOCQUET, « Benacquista ne bulle pas », Le Figaro,‎
  • Françoise Monnet, Tonino Benacquista, Daniel Pennac et Achdé, « Lucky Luke, c'est du cinéma ! », Le Progrès,‎
  • Stéphanie Morin, « Benacquista et Pennac dégainent. Lucky Luke contre Pinkerton », La Presse,‎
  • Yves Bergeras, « Benacquista ose séparer les Dalton », Le Droit,‎
  • Thierry Gandillot, « Nos gloires secrètes. Tonino Benacquista donne de ses nouvelles », Les Échos,‎
  • Nathalie Chifflet, « La famille était presque parfaite ; Le crime dans le sang », L'Est Républicain,‎
  • Frédéric Mayet et Tonino Benacquista, « Tonino Benacquista, artisan du romanesque », Midi Libre,‎
  • Alexis Brocas, « Aventureux en diable », Le Magazine Littéraire,‎
  • Vincent Coste, « Tonino Benacquista, d'amour fou », Midi Libre,‎

Liens externes

  • Fiches livres sur Tonino Benacquista
  • Site sur Tonino Benacquista
  • Portail du cinéma français
  • Portail de la littérature française
  • Portail du polar
  • Portail de la télévision française
  • Portail de la bande dessinée francophone

Ce contenu est mis à disposition selon les termes de Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0

Source : Article Tonino Benacquista de Wikipédia

Contributeurs : voir la liste

Livres

Afficher "Le serrurier volant"Afficher "Homo erectus"Afficher "Malavita"Afficher "Nos gloires secrètes"Afficher "Le guide mondial des records"Afficher "Nos gloires secrètes"Afficher "Malavita"Afficher "L'outremangeur"Afficher "La commedia des ratés"Afficher "Malavita encore"Afficher "Quelqu'un d'autre"Afficher "Parker n° 01"Afficher "La boîte noire"Afficher "Lucky Luke Lucky Luke contre Pinkerton"Afficher "Lucky Luke n° 04 Lucky Luke contre Pinkerton"Afficher "Les aventures de Lucky Luke d'après Morris n° 5 Cavalier seul"Afficher "Lucky Luke n° 04 Lucky Luke contre Pinkerton"